Calestampar.org
Arcuelh deu sit > ABULÉDU > Partir (avec Abul’édu en république centrafricaine) pour revenir plus (...)

Partir (avec Abul’édu en république centrafricaine) pour revenir plus forts

dissabte 6 de deceme de 2008, per  Annie Lesca

C’est le défi qu’ont lancé un groupe de jeunes pessacais qui sont partis cet été à BANGUI pour introduire l’informatique dans l’école de GALABADJA, grâce aux logiciels libres embarqués avec AbulÉdu et à l’encyclopédie Wikipédia francophone.

Intro au film, et au projet, en musique avec Issue de Secours d’Esquisse

JPEG - 52.2 Ko
création Tristan Rabat

Le film de Tristan Rabat a été présenté hier soir au cinéma Jean Eustache par l’association Mamboko Na Mamboko devant une salle presque comble remplie pour moitié de jeunes de moins de 18 ans.

Un film plein d’humour :
- quelques coltinages plus loin ... pour les déboires à la douane,
- quelques nids de poule plus tard ... pour la piste,
- un menu de BIG Meats à base de bananes.

Une lucidité exemplaire qui permet de dire que notre faiblesse peut devenir notre force et que l’apprentissage de la survie en précarité est la seule façon d’"entrer" dans la pauvreté et la famine. Le désir d’agir pour ne plus entendre une jeune prostituée dire "je préfère mourir du sida que de faim". Envie d’agir

Quelques moment forts

Mehdi, un formateur-né, présentant deux composants d’ordinateur à bout de bras dressés en V, RAM dans la main gauche, DISQUEDUR dans l’autre et demandant à ses stagiaires d’évoquer un souvenir lointain puis un souvenir lié à leur identité puis comparant les temps de réaction. Comme le dit l’un des "stagaires" : vous avez planté un arbre "tombé du ciel", à nous de l’arroser pour qu’il pousse et devienne forêt pour nos enfants.

L’école des Métiers d’Art où sont enseignés la reliure et la dorure, le dessin, la sérigraphie, la maroquinerie etc...

Le travail d’un sculpteur et d’un apprenti-vannier : une journée de tressage pour un superbe fauteuil qui sera exposé l’après-midi sur le trottoir pour être vendu trente euros.
- le travail de l’artisan-vannier
- rapport sur l’enseignement technique

Un peu de tourisme bien sûr avec les chutes de BOALI

ou une rencontre avec des pygmées AKA se battant contre le pillage de leur forêt, pour préserver l’espace vital qui leur est nécessaire pour s’alimenter et trouver leur pharmacopée.

Illustrations communiquées par le cinéaste :

- un discours de jeune émergeant d’une convergence entre un mur de graphes horizontal et une cité verticale (cf. ci-dessus)
- la pyramide de l’équipe du projet, faisant battre le coeur du continent africain.

JPEG - 152.6 Ko
Centrafriqueenafrique
création Tristan Rabat

Arrespóner a aqueth article

SPIP | squelette | | Plan deu sit | Seguir l'activitat editoriau RSS 2.0