Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Alain Conan sur Wikipédia, au jour le jour

Alain Conan sur Wikipédia, au jour le jour

D 28 juillet 2017     H 11:36     A Annie Lesca     C 0 messages


Créer un article sur Wikipédia est devenu une aventure chronophage et je ne m’y risque qu’exceptionnellement... depuis deux ans :

  • Premier essai avec le soutien de l’équipe de l’OPL Chéméré, fin septembre 2015 : Le château de Princé
  • Second essai, à la suite d’un exposé oral d’un wikipédien bordelais à la médiathèque de Pessac, sur l’Oxford Dictionary : un compte-rendu de lecture sur Le fou et le professeur de Simon Winchester et une traduction de la WP anglaise sur William Chester Minor.
  • Écriture d’un brouillon pendant plusieurs mois au service de documentation d’un musée bordelais sur un collectionneur local dont la notoriété n’était pas évidente et mise en ligne avec l’aide de la Cubale girondine : Édouard Bonie.
  • Enrichissement d’articles sur le patrimoine régional avec sociétés savantes locales : Cestas, le château Lescombes et le musée du maraîchage à Eysines, le parc intercommunal des Jalles.
  • Participation à l’écriture coopérative d’un article sur la Halle Pajol à Paris pendant l’éditathon d’une wikiconvention à la bibliothèque Václav Havel et Carlos Regazzoni,
  • Plusieurs ébauches.
  • Atelier d’écriture : wikipermanence mensuelle à la bibliothèque Flora Tristan de Bordeaux-Belcier.

Voici quelques étapes de mes recherches récentes sur Alain Conan :

- Préparatifs et mise en ligne

  • Début juillet, je fais la connaissance d’Alain Conan, quatre mois après sa disparition en mer, grâce à un article de Patrick Moreau dans la revue Sauvetage, le magazine des sauveteurs en mer, 140, 2° trimestre 2017, pages 6-8. La personne qui me signale l’article regrette qu’il n’y ait rien sur Wikipédia.
  • S’ensuit une semaine de réflexion et de concertation préalable avec les wikipédiens de la Cubale girondine concernant la notoriété du sujet m’autorisant à créer ou non un article.
  • En parallèle je fais des recherches sur internet, que je colle en vrac sur une page de brouillon
  • et je contacte par mail les organismes cités dans l’article des sauveteurs en mer.
  • Le musée d’Albi accepte de m’accueillir le mardi 18 juillet et c’est la rencontre
    - avec le projet de mise en valeur des expéditions de Lapérouse,
    - avec le mobilier recueilli en mer à Vanikoro exposé au musée et
    - avec trois personnes fortement impliquées qui acceptent de partager leur savoir et leur passion.
  • Reportage, dépôt des photos sur Wikimedia Commons, lectures diverses et le brouillon s’étoffe.
  • Après relecture du brouillon, mise en ligne d’une ébauche pour tester les réactions de la communauté.
Reportage au musée Lapérouse d’Albi

- De l’ébauche à l’article

Explorateurs du XIXème siècle par Durand-Brager

- Alain Conan ou Expédition Lapérouse ?

  • Mes sources concernant Alain Conan se tarissent car je suis en attente d’informations en provenance de Nouméa et de Brest, prévues pour le mois d’août.
  • Par contre mes recherches concernant les expéditions depuis 40 ans sur Vanikoro par l’association Salomon dont Alain Conan était président, sont fructueuses. Dois-je continuer l’article ? en ouvrir un nouveau ? alimenter celui sur l’expédition de La Pérouse ?
  • Le linguiste Alexandre François me propose de basculer certaines informations d’ethnolinguistique sur l’article Vanikoro.
  • Compléments pour l’article sur La Perouse (Australie).
  • Résumé de l’article de l’entomologiste, Henri-Pierre Aberlenc, Les savants de Lapérouse, la biodiversité et le peuplement de Vanikoro par les Insectes

- En dévidant la/les pelotes de fils...

Entrée de la rivière de Païou (Île Vanikoro), planche 97
  • Atlas de Lapérouse sur Gallica : Milet-Mureau, Louis-Antoine Destouff (1756-1825).
  • Hommage de Michel Laffon remis par l’auteur après relecture par la famille :
PDF - 60.2 ko

- Du travail en perspective...

enfin trouvé la photo du métier à tisser acheté par Lapérouse...
  • Dampier, A voyage to New Holland, 1699 : illustrations et cartes à importer sur Commons.
  • Lise Andriès, Le voyage de Lapérouse dans la mer du Japon : synthèse remarquable.
  • Leroi-Gourhan : Archeologia (Paris) A. 1992, n° 279, pp. 54-63. Il y a environ 13 000 ans, des hommes de race blanche ont fait, à pied sec, le chemin entre la Sibérie méridionale et le Japon. Lorsque la déglaciation a fait remonter le niveau marin, ils sont restés seuls dans leurs îles jusqu’à l’arrivée des futurs Japonais en 1000 avant notre ère.
  • Complément de l’article sur le médecin naval écossais James Lind, sa vie et son œuvre : lutte contre le scorbut, médecine tropicale, maladies vénériennes.
  • Recherches sur la Lind Library créée par Iain Chalmers de Collaboration Cochrane
  • Traduction Monarque de Vanikoro.
Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?