samedi, 18 novembre 2017|
 

Twitteurs d’un jour, twitteurs toujours

Dans la classe de CM1 de C. Souleille (école Pierre et Marie Curie de Floirac), un projet de carte sonore s’appuie cette année sur l’outil numérique testé l’an dernier et validé par l’institution.

Au "hasard" d’une rencontre, j’entends parler du travail que la maîtresse mène ce mois-ci autour des "représentations" que ses élèves se font de la place de cet outil dans leurs apprentissages après huit mois d’utilisation en classe ;
la séquence prévoit plusieurs étapes :

  • dessins,
  • écriture d’un paragraphe-réponse à la question "Qu’avez-vous pu faire cette année grâce à babytwit ?",
  • saisie d’un twit court,
  • réécriture sur papier calque,
  • impression d’un livret alternant textes et images.

Je lui propose de venir faire un enregistrement sonore avec le logiciel Raconte-moi que je suis en train de tester.
Les enfants sont habitués à travailler au micro puisque la médiathèque proche anime un atelier pour cinq élèves le vendredi matin pendant une heure.

En amont

La maîtresse me communique dessins et textes.

Je crée deux dossiers-ressources, et un dossier "reportage" au cas où ils souhaiteraient jouer aux journalistes avec l’appareil photo numérique.
des dessins
des textes

Regroupement du matin

Le rituel du premier quart d’heure permet de mettre en lien les enfants

  • avec leur maîtresse (et vice-versa),
  • avec l’emploi du temps de la journée
  • et avec les intervenants quand il y en a.

Elle rappelle les raisons de ma présence, ma proposition d’enregistrement sonore sur leurs dessins et le projet de livre numérique avec un logiciel libre : le diaporama sonore sera projeté en fin de matinée.

En parallèle, la classe travaillera en deux groupes tournants, un en classe avec l’AVS et
- un en salle informatique avec la maîtresse pour un atelier d’écriture de twit court, à partir des textes manuscrits saisis par la maîtresse et imprimés.

Pourquoi chaque élève devra-t-il écrire son propre twit ?

  • à quoi sert bbtwit ? : que veut dire publier ?
  • pourquoi ces 23 twits ? appel à réactions ; lire les réponses lundi matin.
  • bbtwit ça sert à mieux apprendre : c’est l’objectif de la maîtresse.

OBJECTIF : choisir une phrase emblématique, moins de 140 caractères, dans son texte personnel.

- L’autre atelier aura une tâche différente : chacun va réécrire son texte, d’une belle écriture, à la main, sur feuille de papier calque pour publier un livre d’images commentées.

Livre manuscrit sur le présentoir de l’école, le 27 mai

J’interviens en disant tout ce que j’ai appris grâce à leurs dessins et à leurs textes ; j’ai préparé une liste de verbes que j’ai retenus en lisant leurs textes qui m’ont permis de mieux comprendre la place de bbtwit dans leur classe :

  • partager (savoirs, photos, textes),
  • identifier (correspondance avec classes, leur origine, la distance),
  • réécrire (pour être lus),
  • demander de l’aide en ligne,
  • connaître des adultes,
  • s’entraîner aux réseaux sociaux (s’abonner, avoir des amis),
  • pratiquer le libre,
  • savourer le plaisir d’écrire (impatience pour les comités de rédaction),
  • organiser des projets et y participer,
  • prendre des responsabilités.

LE CYCLE DU LIRE-ÉCRIRE : LE COMITÉ DE RÉDACTION

La maîtresse demande aux élèves si je peux assister au comité de rédaction avant de lancer les ateliers ; je vais vivre une demi-heure intense où chaque enfant est concentré sur la lecture-écriture des twits sur grand écran.

La classe entière part en salle informatique,

les sièges sont installés en demi-cercle autour du grand écran ;
deux élèves sont assis sur le côté, devant le portable où est ouvert leur compte babytwit, l’un navigue et écrit, l’autre supervise et aide.

Déroulement rituel : ouverture du compte, lecture des réponses, abonnements en attente...

Écrire, être lus, lire les réponses, répondre tout est prétexte à améliorer les compétences

  • en compréhension orale et écrite,
  • en expression orale et écrite,
  • soit par intervention de la maîtresse
  • soit en interaction.
    Je comprends pourquoi ces deux demi-heures hebdomadaires de comité de rédaction sont tellement attendues.

Raconte-moi

Nous installons le portable et le casque dans la salle d’arts plastiques qui donne sur la salle informatique et les élèves passent par deux.

  • Chacun passe le diaporama du dossier images,
  • retrouve son dessin,
  • mémorise son numéro et,
  • pour le télécharger dans le logiciel,
il clique sur l’icone "ajouter une image"
recherche le numéro de son dessin dans la liste qui s’affiche

Pause face au scan du dessin qui vient de s’afficher

J’écoute leurs réactions et si besoin :

  • Savez-vous ce dont vous allez parler ?
  • Avez-vous envie de commenter votre dessin ?
  • Préférez-vous relire votre texte ?
  • Voulez-vous que je sois la journaliste qui vous pose des questions ?
  • Voulez-vous vous enregistrer tout de suite ou préférez-vous "répéter" ?

Les réponses sont diverses.

Petite explication technique sur les trois espaces de travail et la télécommande.

- Déroulement

  • Mettre le casque et régler la hauteur du micro
  • Parler
  • S’écouter
  • Recommencer éventuellement.

- Remarques

  • Quelques incidents avec les fichiers images (scan perdu, dessin oublié dans le cartable, élève absent) ne perturbent qu’à peine le déroulement.
  • Certains enfants ont besoin d’être seuls face au micro pour s’exprimer plus librement (leur binôme s’écarte alors un moment), la charge émotive est forte.
  • Un élève qui ne souhaitait pas s’exprimer a changé d’avis.
  • Un élève enthousiaste en dessin et à l’écrit, déclare que le projet ne l’a qu’à moitié intéressé...

- En fin de matinée, le diaporama à classe entière avec haut-parleurs les réconcilie avec leurs voix qui avaient été déformées par l’ordinateur.

Le comité de rédaction de lundi matin nous en dira plus sur leur ressenti.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS