mardi, 14 novembre 2017|
 

Se mettre en rang, un jeu d’enfant ?

Ou comment tirer parti d’une classe à 32 élèves,
ou comment transformer une corvée en un moment ludique et instructif.

(educol.net)

Ranger et ordonner, ce n’est pas "naturel" pour un enfant de 7 ans, nous sommes tous d’accord, les I.O. nous demandent d’ailleurs 15mn d’entraînement quotidien en calcul mental.

Alors voilà comment égrener ces 15mn au fil de la journée de classe, au moment de la "mise en rang".

- En rang par un, par ordre alphabétique

  • des noms de famille (appel quotidien des présences et de la cantine),
  • des prénoms (appel des activités),
  • ou par ordre de taille (plus petit / plus grand et inverse) ;

- En rang par deux, pour s’entraîner aux doubles jusqu’à 20 puis au-delà, dans un sens puis à rebours.

Une "punition"...

- En rang par trois, là ça devient plus sportif : 3-6-9-12-15, c’est le maximum ; puis on recommence une seconde série de 3-6-9-12-15. Parfait les jours où il y a deux absents.

- En rang par quatre, en décomposant chaque rangée de quatre en 2 groupes de deux en disant l’intermédiaire à voix basse : 4 - (6) 8 - (10) 12 - (14) 16 - (18) 20 - (22) 24 - (26) 28 - (30) 32

- En rang par cinq, ce n’est plus un rang mais c’est très amusant...

- Et par 10, le succès est garanti.

Et varier les plaisirs avec le jour du rang par 1 (le lundi, question de sonorité), par 2, par 3, par 4...

Le jour où les autres classes, l’air de rien, commencent à s’entraîner en attendant leurs maîtresses, le tour est joué.

Quand on arrive « en bout de rang », deviner combien il y a d’absents est une manière d’entrer mentalement dans l’addition à trou ou dans la soustraction. On peut recommencer le jeu en cours de journée après chaque récréation...

Il est aussi possible de manipuler les ordinaux entre la première et la dernière rangée. Et de recommencer de manière plus sophistiquée en salle de psychomotricité, en regroupant filles / garçons, ou porteurs de foulards de couleur, ou à l’occasion d’une visite-éclair dans l’histoire de France.

Epinal-bataille des pyramides

Sans oublier celui à qui personne ne donne la main.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS