Vous êtes ici : Accueil » Lectures-écritures » Orthopédagogue au Québec

Orthopédagogue au Québec

Jocelyne Giasson

D 18 avril 2009     H 22:18     A Annie Lesca     C 0 messages


L’intervention auprès des élèves en difficulté de lecture, U. Laval

Les modèles théoriques

- le courant socio-constructiviste Vygotsky : le dvp humain est tributaire des interactions sociales, interactions entre connaisseur et moins connaisseur -> intériorisées

- Zone de développement proximal, zone d’étayage (scaffolding = échafaudage), aide qui s’ajuste aux besoins de l’apprenant puis graduellement retirée.

  • Simplifier une tâche ce n’est pas la découper en petites tâches, mais apporter un soutien important pour réaliser une tâche entière et fonctionnelle
  • importance du dialogue, de la collaboration adulte-enfant, participation active de l’enfant

- 1) enrichir les interventions au lieu d’alléger : limites supérieures de son potentiel

- 2) augmenter le temps de lecture

- 3) offrir des textes complets pour contribuer à la construction du sens : cercles de lecture

- 4) aménager la collaboration plutôt que la compétition : apprentissage coopératif

Recherches en milieu scolaire au Québec

- 1) la prévention au préscolaire : décrochage chez les adolescents (près de 50% des élèves qui ont doublé leur première année [notre CP] ne terminent pas leurs études secondaires).

  • Les enfants commencent à développer très tôt des hypothèses sur l’écrit qui les entoure. S’il n’y a pas eu de lecture de livres par l’adulte, l’école doit leur fournir un contexte significatif et fonctionnel, des interactions sociales autour de l’écrit ainsi qu’une intégration de tous les aspects du langage dans des expériences concrètes.
  • enrichir le développement de la littéracie au préscolaire, et même bien avant l’entrée en maternelle : tests de clarté cognitive, de conscience phonologique et d’écriture provisoire, et ce dans un esprit fonctionnel et non dans le cadre d’un enseignement systématique.

- 2) l’intervention précoce en première année [notre CP]

  • les lecteurs débutants à risque : rôle de la conscience phonologique = habileté consciente à manipuler oralement les différentes composantes des mots : rimes, syllabes, phonèmes. Activités globales et signifiantes (Couture, 1997)
  • reading recovery en NZ (Clay 1993) : rencontres quotidiennes en petits groupes de 30mn, en cycles de trois jours sur l’exploitation d’un livre.

Cette intervention doit être intensive, doit combiner lecture et écriture, doit accorder une attention particulière à la conscience phonologique, porter sur l’apprentissage de stratégies et sur la pratique réelle de la lecture et de l’écriture.

- 3) le suivi en classe régulière au primaire par l’orthopédagogue en collaboration avec l’enseignant(e).

Dans la même rubrique

20 janvier 2017 – Énigme policière dans la Ferme des Animaux

6 août 2016 – La Joie de vivre

30 avril 2016 – Le Petit Poucet de Saint-Pierred’Aurillac

12 février 2016 – Le fou et le professeur

7 février 2016 – Ville africaine peule au XVIII° siècle

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?