jeudi, 16 novembre 2017|
 

OSM en CM1

C’est la seconde année que Céline Souleille, enseignante à l’école Pierre et Marie Curie de Floirac, utilise Open Street Map comme outil pédagogique interdisciplinaire dans sa classe ; l’an dernier c’était en lien avec les Petits Débrouillards et cette année en autonomie, avec une assurance et une rigueur qui font plaisir à voir.

La séquence est fluide, la seconde séance se déroule comme prévu, avec les petites mises au point de rigueur quand les élèves se trouvent dans un cadre différent de la classe... Les repères sont régulièrement rappelés, pas uniquement sous forme de consignes : la maîtresse les fait reformuler par les élèves sous les prétextes les plus divers. L’impromptu a même sa place puisque pendant cinq minutes nous allons pouvoir faire connaissance "en dur", au jeu des questions-réponses, pour faire le lien avec les questions-réponses de ces dernières semaines sur babytwit.

PREMIÈRE SÉANCE CE MATIN EN DEUX PARTIES.

Les élèves ont découvert la cartographie d’OSM au vidéo-projecteur et ont commencé à repérer les changements du Bas-Floirac depuis l’an dernier.

Puis, en groupes de deux ou trois, munis de dossiers de quatre "walking papers", toute la classe est allée en ville, dans le quartier de la mairie, vérifier et noter sur papier les modifications à apporter à la carte.

Ils m’expliquent tout ça, très clairement : je prends des notes comme une journaliste : beaucoup de "prénoms" de résidences ou d’immeubles semblent manquer et ont été relevés manuellement avec beaucoup de sérieux. Les élèves savent en arrivant à la médiathèque quelles informations ils vont saisir à l’ordinateur et quelles sont leurs responsabilités.

SECONDE SÉANCE, rendez-vous à 14h30 à la médiathèque proche. La salle est prête, 9 ordinateurs sont fonctionnels, les enfants s’installent après cinq minutes d’échanges puisqu’ils me rencontrent pour la première fois.

De la classe à la salle informatique de la M270, sur fond de carte osm naturellement...

Les enfants ont mémorisé les étapes présentées le matin au vidéo-projecteur pour l’ouverture d’OSM ; ils savent

  • quel navigateur
  • et quel site lancer,
  • après s’être "connectés".

Seul problème, la saisie des chiffres en fin de mot de passe, quand le pavé numérique est débranché...

PRISE EN MAIN D’OSM à DEUX : les enfants choisissent comme lieu de rendez-vous Madrid, s’entraînent à zoomer

et s’étonnent que le nom des villes ne soit pas en français !!!

Puis ils ont quartier libre pour trouver la ville de leur choix : quelle émotion pour certains.


ÉCRITURE DE SUGGESTIONS À DEUX

Difficile de regarder la maîtresse parler (et de l’écouter) avec un écran branché sous les yeux qui vous parle de voyages et d’évasion...


Ça y est, tous les regards sont "captifs" et les remarques sur le caractère "public" des données fusent :

  • Nos modifications vont être lues par tout le monde.
  • Elles vont être utilisées par les gens qui vont venir dans le centre-ville de Floirac.
  • Il faut faire attention à ce qu’on écrit.
  • Il ne faut pas faire de fautes d’orthographe.
À l’arrivée dans la salle informatique, en début de séance, j’ai entendu plusieurs enfants lire les règles d’or d’internet affichées au plafond et je vois certains regards se diriger vers les slogans.

1 - POSITIONNER UN POINT AVEC PRÉCISION

2- RÉDIGER UNE NOTE

J’ai le malheur de rajouter "en style télégraphique", en oubliant que le télégraphe c’était de mon temps... Mais quand j’explique, "pas de sujet, pas de verbe, pas de majuscule ni de point final", plusieurs visages s’illuminent,

mais d’autres élèves auront besoin de justifier les informations rapportées :

Et nous allons de groupe en groupe pour valider l’orthographe et la pertinence des informations avant l’enregistrement. Deux jeunes stagiaires sont présents et participent à l’activité qu’ils découvrent eux aussi.

3- ATTENDRE QUE LES NOTES SOIENT VALIDÉES

La maîtresse rappelle que la carte sur laquelle nous venons de travailler est l’œuvre de personnes qui la construisent en tant que ? contributeurs, répondent les enfants.

Par exemple, dans la région entre Bordeaux et l’océan atlantique, il y a des croix rouges comme les points que vous venez de placer ? Pourquoi ?

Deux enfants se souviennent avoir remarqué un point vert, et retrouvé l’adresse de la personne qui a donné suite à la suggestion d’une note rédigée par quelqu’un d’autre.

La maîtresse affiche au vidéo-projecteur cette image-choc :

qui se passe de commentaires : quinze notes ont été rédigées pendant la séance. Chaque binôme peut donc avoir une trace de son travail.

Le bilan oral se fera demain matin : un secrétaire fera un compte-rendu pour nous informer des réactions positives ou négatives des participants sur babytwit. Merci d’avance.

4- SE DÉCONNECTER ET FERMER

Prochaines séances à venir. Bravo les jeunes pour vos contributions.

5- PENDANT LA NUIT...


Merci les infatigables contributeurs d’OSM !

6- EN FIN DE JOURNÉE, à 20h :

  • Chaque note porte un numéro,
  • et l’information concernant la source de la suggestion : chaque poste était numéroté dans l’identifiant et dans le motdepasse.

Certaines notes portent une remarque :

Quel matériau fantastique pour expliquer l’enjeu citoyen des outils collaboratifs à des jeunes.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS