lundi, 13 novembre 2017|
 

Maisons de maraichers à Eysines

Dimanche, nous avons été accueillis à l’Écomusée du maraîchage par Mr Coignie, président de l’association Connaissance d’Eysines.

Pour se repérer en ville, voici le circuit disponible en ligne
La borne de juridiction plantée devant le château Lescombes, une leçon d’histoire ; pour plus de renseignements sur la seigneurie du Thil->http://association-connaissance-eysines.over-blog.com/2015/08/la-seigneurie-du-thil.html]
Le jardin pédagogique

Le pigeonnier-puits

Des panneaux documentaires de qualité


La petite porte, puis la grande porte aménagée pour laisser passer le cheval


La grande porte, vue de l’extérieur
Un agronome Pierre Duret

Le 10 septembre 1789, Pierre Duret écrit dans son livre de raison :
« les Eysinais m’ont fait l’honneur de me nommer à la pluralité des voix, président de leur conseil municipal », sans doute parce qu’il a animé la réunion de la milice locale. Il a proposé une pièce du château de la Plane (à Lescombes) pour tenir les réunions du Conseil et distribuer des vivres aux indigents.
Il a introduit sur sa métairie de Langlet la culture de la pomme de terre. En 1790, il les a fait récolter trop tard et beaucoup étaient pourries. « Cette année (1791), je les ai cueillies plus à bonne heure. Il faut les ôter de la terre au commencement d’août, les porter au grenier, devant sécher à l’ombre. On doit les remuer de temps en temps sans quoi elles se gâteraient, surtout en pile ».
En 1794, Pierre Duret installe une meule sur la margelle du puits du pigeonnier monumental « pour éviter la friponnerie des meuniers ». Elle est actionnée par un cheval. Pour qu’il puisse entrer dans le bâtiment une deuxième porte est ouverte ; avec sa farine mélangée à de la pomme de terre, Duret fait du pain : « j’y ferai mêler un quart de patates sur trois quarts de farine, ce qui produit un très bon pain et qui se conserve très frais ».

Source : Michel Cognie, Bulletin du G.A.H.BLE, n°77, février 2015.

Les outils ruraux exposés dans le pigeonnier
Vis d’Archimède par Vitruve

Un exemple de l’ingéniosité de nos ancêtres, les rois de la récupération :




LE HANGAR DES CHARRETTES

Charrette de maraîcher
Charrette pour le purin
Charrette des lingères

Charrette de laitier

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS