Vous êtes ici : Accueil » Un peu de lecture-écriture » Lecture d’album à tous les âges de la vie

Lecture d’album à tous les âges de la vie

MISAJOUR 20120616

D 5 juin 2012     H 21:59     A Annie Lesca     C 0 messages


La médiathèque de Pessac en Gironde vient d’accueillir la journée organisée par l’agence "Quand les livres relient" dont vous trouverez le programme sur leur site.

Dominique Rateau a tenu comme toujours son auditoire sous le charme, et donné le ton en relançant le débat canard-lapin, sur la place du doute, sur l’art de laisser la place au flou, à la nécessité d’argumenter favorisée par / favorisant la rencontre avec l’étranger... ou l’autre soi-même.

Elle a placé cette journée sous le parrainage de deux "incontournables",

  • ACCES
  • et Christian BRUEL, qui aura peut-être la parole dans une prochaine journée.
    Quelques petites phrases de Christian Bruel glanées sur internet, pour vous mettre en appétit :
    " La lecture partagée est une des bases de la démocratie."
    " Qu’un tissu social s’interroge un peu plus sur ce qui se joue entre lui, l’œuvre et le lecteur !"
    " Pourquoi croyons-nous essentiel que des enfants lisent de la littérature ? N’est-ce pas, entre autres choses, pour cette irremplaçable fréquentation des personnages, figures des possibles humains, pour le partage, sans le risque de vivre, des points de vue sur des mondes repensés selon les contraintes du texte et de l’image ?"
    " Quels sont les enfants qui ont été conduits à adopter une attitude auto-réflexive, à examiner leurs itinéraires individuels de lecteurs, à s’intéresser à ce qui s’est joué lors de ces lectures décisives ?"

Lectures d’albums et petites phrases se sont d’ailleurs, comme le dit Dominique Rateau, "tricotées" tout au long de la journée : les lectures partagées mettant en route nos propres pensées individuelles, avec un vecteur commun, le désir de comprendre le monde et de le transformer.

Ces pensées émergent par associations d’idées et non de façon hiérarchisée. "Au-delà de l’acquisition du code, c’est accéder à sa propre parole et à son point de vue personnel. En lisant à voix haute, on donne à partager, on se livre, on se donne à voir en capacité de penser."

Un exemple, pendant la lecture de Bou et les 3 zours, je revivais tous les moments d’immersion avec les calandrons, ou avec leurs familles pendant les lectures à voix haute, et leur étonnement de comprendre-sans-comprendre (au sens habituel du terme).

La présence pendant toute la journée de Bernard Debars, le nouveau chargé de mission régional Prévention et Lutte contre l’illétrisme au sein de la DRJSCS et sa présentation du projet de Plan Régional ont rappelé les "bénéfices secondaires" des albums pour la jeunesse. Les nombreuses questions qui ont suivi son intervention sont là pour témoigner des fortes attentes des acteurs et actrices dans ce domaine.

Petit Ours

Une demi-heure de ravissement nous a été offerte par Emma Trarieux et le kamishibai de la Petite Fabrique ; chacun de nous s’imaginait prenant place sur un des nénuphars prévus pour les pitchouns à attendre de voir sortir
... une ribambelle après de minutieux découpages, dont les restes sont autant de flocons de neige,
... des costumes pour Petit Ours grelottant de froid, à partir de pliages ou bien des poches pleines de surprises d’un grand tablier,
... des images de rêve à partir de comptines fredonnées en anglais (puis en français)

  • Ring-a-ring-a-roses

    Ring-a-ring-a-roses,
    A pocket full of posies ;
    Ashes ! Ashes !
    We all fall down.


I saw three ships come sailing in
On Christmas day, on Christmas day ;
I saw three ships come sailing in
On Christmas day in the morning.

  • Hush-a-by baby

    Hush-a-by baby
    On the tree top,
    When the wind blows
    The cradle will rock.
    When the bough breaks,
    The cradle will fall,
    And down will fall baby
    Cradle and all.

Un avant-goût DU séminaire

Une heure avec Jean-Marie Vigneaux, pédo-psychiatre pyrénéen "capbourrut", nous a donné une toute petite idée de l’aventure vécue pendant quinze ans par les participants à ces journées de rencontre et d’échanges.

L’amphithéâtre s’est mis à vibrer, la parole bondissante rebondissait pour être prise au vol ... et nous nous sommes séparé(e)s en attendant la reprise des séminaires.

Des pistes pour la lecture d’album à tout âge


Lexique, picoré et engrangé par Claudine F.
- Le doute : La lecture doit être faite en toute liberté, acceptant une diversité d’interprétation. Cela induira une forme de doute qui provoquera la rencontre avec l’autre.
- L’attente : silences dans la phrase de lecture qui mettent en route l’imaginaire, la pensée. C’est une sorte d’attente, de solitude, qui intervient dans le cheminement de l’histoire.
- La 3ème histoire : l’histoire contée par l’image, l’histoire contée par le texte et la troisième, celle qui est dans la métaphore, qui donne accès au symbolisme, à l’imaginaire.

Dans la même rubrique

20 janvier 2017 – Énigme policière dans la Ferme des Animaux

6 août 2016 – La Joie de vivre

30 avril 2016 – Le Petit Poucet de Saint-Pierred’Aurillac

12 février 2016 – Le fou et le professeur

7 février 2016 – Ville africaine peule au XVIII° siècle

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?