lundi, 13 novembre 2017|
 

Le carnaval des animaux

Spectacle proposé à l’Olympia d’Arcachon aux écoliers de la ville en avant-première du défilé de Carnaval, par l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine
- Direction et violoncelle : Thomas Duran
- Récitant : Paul Renard
- Pianos : Laurent Molinier et David Saudubray
- Flûte : Jacques Libouban
- Clarinette : Manuel Metzger
- Percussions : Patrice Guillon
- Violons : Renaud Largillier et Yann Baraneck
- Alto : Magalie Prévot
- Contrebasse : Valérie Petite

Un conteur dit le texte de Francis Blanche avec beaucoup de conviction et de talent, et même si les allusions et les jeux de mots s’adressent surtout aux adultes, les enfants y ont trouvé leur compte.

Le conteur

- Présentation descriptive des quatorze morceaux du Carnaval des Animaux, pour les enseignants, sur wikipedia

Une partie de l’orchestre
Un des deux pianistes facétieux

- Les partitions. Elles ont éveillé la curiosité des élèves de CE1 ; ceux qui vont à l’école de musique ont essayé d’expliquer ce qu’est le solfège à leur manière.

  • la portée : une série de cinq lignes parallèles avec si ça ne suffit pas la possibilité de rajouter des petits bouts en-dessous ou au-dessus pour faire six ou sept lignes ;
  • les notes : sont représentées par des "d" à long dos ; parfois le rond est vide, parfois il est noir, parfois le dos est surmonté d’une petite barre, parfois de deux. Ce sont les blanches, les noires, les croches et les double-croches.
  • mimer : les rondes pour l’éléphant qui marche pesamment, les blanches pour le lion qui marche royalement, les noires pour les cygnes qui glissent sur l’eau, les croches pour les kangourous qui sautillent et les doubles croches pour les poissons qui frétillent dans l’aquarium ou les oiseaux qui gazouillent dans la volière. Spontanément les enfants proposent, "ça va de plus en plus vite !"

  • la gamme : ils la retrouvent seuls, et il est possible de vocaliser avec entousiasme en montant puis en redescendant... "J’ai une puce dans le dos..."
  • installer la gamme sur la portée : ces notes se suivent, tantôt entre deux, tantôt à cheval sur une ligne. "C’est comme un escalier !" s’exclame un des élèves.

- Descriptif rapide des quatorze pièces de la parodie musicale sur un site scolaire des Vosges pouvant servir de support de lecture en cycle 3

ou de support de mise en tableau en CE1.

  • retrouver la liste des pièces : les élèves retrouvent l’expression "par ordre chronologique" par opposition à l’ordre alphabétique
  • retrouver la liste des instruments
  • remettre un tableau avec les pièces en colonne et les instruments en ligne, et proposer le jeu : la maîtresse lit une phrase sur chaque pièce et il faut cocher les cases correspondantes
Le jeu du tableau
  • le tableau vierge peut être reproposé ultérieurement avec l’écoute des quatorze thèmes musicaux : La marche royale du lion , Poules et Coqs, Animaux véloces, Tortues, L’Eléphant, Kangourous, Aquarium, Personnages à longues oreilles, Le Coucou au fond des bois, Volière, Pianistes, Fossiles, Le Cygne.

- Un spectacle fait pour les enfants :

  • les oreilles d’âne sur la tête des violonistes,
  • le petit éléphant en peluche sur la contrebasse,
  • les oeufs pondus par les violons,
  • les mimiques des pianistes,
  • la recherche du coucou au balcon,
    autant de clins d’oeil fort appréciés des jeunes spectateurs.

Ce spectacle faisait suite à celui sur les fables de La Fontaine, aux poésies de classe et au Carnaval de l’Ecole : chaque classe avait choisi d’illustrer une des fables.

En classe parallèlement à une présentation des instruments de musique,

- les enfants vont rechercher parmi quelques extraits des vers de Francis Blanche les allusions aux fables de La Fontaine et à ses "morales", puis retrouver les nuances entre humour et sarcasme.

- dessin de représentation et dessin d’évocation :

  • les élèves de l’autre classe de CE1 sont venus présenter le dessin qu’ils ont fait au retour du spectacle, représentant la salle de l’Olympia, ou les instruments sur l’estrade.
  • débat sur la difficulté de l’exercice.
  • distribution d’une feuille comportant des photocopies de deux couvertures du disque : "ce n’est pas ce qu’on a vu, et pourtant en regardant l’image on sait que c’est le carnaval des animaux."

  • la ronde du lion, chef d’orchestre

  • le manège du lion gigantesque

Fabriquer autre chose que des maracas avec des pots de yaourt, c’est possible avec les enseignants de la maternelle du Petit Ban à Vittel : instruments de musique.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS