samedi, 20 janvier 2018|
 

La source chaude et les remparts de Dax

Fontaine Chaude, Source de la Nèhe, station thermale, nombreuses sont les appellations qui signalent... ou cachent l’emplacement du site gallo-romain qui a donné son nom à Aquae Tarbellicae ou Aquae Augustae.

Sur le terrain, si vous venez du nord, une fois passé le pont sur l’Adour, un grand parc longe la rive gauche du fleuve et invite à la promenade.

EN AMONT

EN AVAL
Circuit pédestre, sur les traces des Tarbelles

- Descendre la rue du Toro en traversant le parc qui abrite la statue de Borda

LA FONTAINE CHAUDE

- Dans une cuvette, une place récemment aménagée sert d’écrin à un joli monument qui enserre la Fontaine chaude tout en laissant le regard pénétrer par de nombreuses ouvertures : il s’agit d’un mur-cloture à arcades avec portique d’ordre toscan édifié en 1812 pour remplacer un monument carré en ruines.

Fichier-audio : la Fontaine Chaude

L’ordre toscan (en haut à gauche) est le plus épuré des six ordres architecturaux utilisés depuis l’antiquité.
Source : Encyclopédie, 1761, planche VII, volume XVIII


En 1568, André de Serres écrivait (Louis Bonnard, 1908) :

Le bastiment et autres commoditez desdits bains sont merveilleusement belles, estant divisez en trois bains, à savoir : le grand bain en sa source fort grande et abondante... Ceste source et grand bain est fort bien basty, de haute muraille, bien large, en quarré. A l’un cousté de ladite source par des canaux ladite eau bouillante passe et se rend fort tempérée dans un beau grand lieu et long basty exprès de pierre de taille, où les hommes se baignent et nagent facilement comme dans une rivière. De l’austre côté par semblables canaulx passe ladite eau de ladite source dans quatre plus petits bains, bastis en quarré de pierre de taille, qui sont fort beaux et bien recommandez.

- Fouilles de 1976 et découverte de l’état romain de la Fontaine Chaude par M. Gauthier et B. Watier

LA CRYPTE ARCHÉOLOGIQUE - MUSÉE DE BORDA

- Sous un immeuble moderne, une crypte archéologique a conservé "in situ" une partie des vestiges gallo-romains découverts et fouillés en 1978-1979 par Brigitte Watier.

Une relecture récente du monument (JEAN-COURRET, Ezechiel, CAVALIER, Laurence et BOUET, Alain, "À la recherche du forum perdu d’Aquae Tarbellicae (Dax)", Gallia, 2011, 68, 2, p. 155-193) l’interprète comme la basilique du forum.

Fichier-audio : la crypte archéologique du forum perdu
OLD IS GOOD nous offre cette illustration, trop compressée, qui n’était pas visible dans le dossier en ligne->http://www.clubdubalen.fr/bibli/antic40b.pdf]



LES REMPARTS DU CASTRUM D’AQUAE TARBELLICAE

Les remparts sont accessibles en plusieurs endroits, le long de la Promenade des remparts (angle nord-est du castrum), naturellement, et sur la façade est du castrum, de part et d’autre de la porte (route de Toulouse sur le plan).

Fichier-audio : les remparts de Dax

Camille Jullian écrivait en 1902 avec enthousiasme :

Comme ces remparts ont été conservés intacts jusqu’à notre temps, comme cette enceinte n’a jamais été, entre 350 et 850, ni agrandie, ni remaniée, comme la ville s’est fort peu, pour ne pas dire pas, développée en dehors de sa ligne fortifiée, Dax était la cité de France, il y a cinquante ans, où l’on pouvait le mieux se rendre compte de ce qu’était une ville des temps de Constantin et de Julien. A la voir surgir, complètement isolée et fermée, du milieu des prairies de l’Adour, on avait l’impression exacte d’une cité du IV° siècle.

LE REMPART NORD-EST
LE REMPART RESTAURÉ
  • Enceinte rectangulaire englobant une superficie de 13 hectares.
  • Longueur : 445m à l’est, 410m à l’ouest ; Largeur : 330m au nord, 380m au sud ; plus de 4m d’épaisseur.
  • À Dax, comme à Bordeaux, les côtés les plus longs sont ceux qui sont perpendiculaires au fleuve, N-S. à Dax, E-O. à Bordeaux.
  • 46 tours rondes de 10m de diamètre, y compris les 4 tours d’angle.
  • Les tours gardiennes des portes étaient entières, c’est-à-dire qu’elles saillaient au dedans comme au dehors.
  • L’écartement entre les tours, autrement dit la largeur des courtines, est extrêmement variable.
  • Ses fossés remplis d’eau couraient autour de l’enceinte, et pouvaient atteindre jusqu’à 40 mètres de largeur (R Pottier, Les Remparts gallo-romains de Dax, Bulletin de la société de Borda, 1881).


Photo-mystère de masques, à retrouver en ville
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS