jeudi, 18 janvier 2018|
 

Harpies

Dans la mythologie grecque et romaine, les Harpies (en grec ancien Ἅρπυιαι / Hárpuiai) sont trois :

  • Aello, la Bourrasque, parfois nommée Nicothoé, Pieds rapides,
  • Ocypète, Vole-vite et
  • Podarge, Pieds légers, qui est parfois nommée Céléno, l’Obscure.

Ce sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine. Plus rapides que le vent, invulnérables, caquetantes, elles dévorent tout sur leur passage. « Chiennes de Zeus », elles volent les âmes et les enfants.

Selon HÉSIODE, elles ont un corps ailé d’oiseau et une tête de femme.

VIRGILE leur donne des visages de fillettes et des serres d’oiseau de proie.

HOMÈRE en fait aussi des déesses des tempêtes, semblables à des cavales sauvages, par opposition avec les vents plus doux, qui sont assimilés à des chevaux dociles.

Œnochoé corinthienne à figures noires avec oiseau à tête humaine (Harpie ?) et fauves : Peintre d’Amsterdam, Musée archéologique de Rhodes, vers 600-575 av. J.-C.

Tombe des harpies en Lycie, British Museum à Londres.

ILLUSTRATIONS MODERNES

Miroir avec harpie en bronze ; du 12°-13° siècle, trouvé en Turquie : Musée de l’art islamique à Berlin.

Casque de parade de chevalier de Lucio Piccinino, armurier et orfèvre, (1550-1589), actif à Milan vers 1575-1595 : Kunsthistorisches Museum à Vienne. Matériaux : Fer bleui, velours bruni, or, argent, incrustations d’or et d’argent, cuir, soie.

Les harpies, par le peintre rococo suédois Johan Pasch (1706-1769)

À la poursuite des harpies, par John Dickson Batten, 1919

La forêt des suicidés par William Blake (1757-1827) : illustration pour la Divine Comédie de Dante (Tate Gallery).

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS