mardi, 23 janvier 2018|
 

Éclipses à Bommes et ailleurs en CM2

Les enseignantes de l’école nous avaient demandé de faire travailler les élèves sur le film recommandé par l’Éducation Nationale mais il était indisponible ce matin.

Nous avions préparé un plan B... : le bon vieux thermomètre, les boites à chaussures pour sténopés, les exercices interactifs de francetveducation et un atelier tournant avec raconte-moi.

MAIS nous n’avions pas préparé de plan C en cas d’absence de soleil car les jours précédents ne nous avaient pas préparés à ce brumeux et subit changement de saison...
Et les boites à chaussures vont rester dans la voiture !!!

Mise en route orale

Nous sommes persuadés que tout va bien se passer, les élèves viennent de terminer la séquence sur le système solaire et de conjuguer avec leur maîtresse, à tous les temps, "Les élèves (observer) et (décrire) l’éclipse", et surtout ils sont très motivés par l’événement de la journée et les interdits.
La demi-classe arrive dans la salle informatique, en pleine forme. Mais le jeu du questionnement que Christian leur propose les laisse apathiques. Manifestement, ils attendent de nous, c’est dans l’air du temps, des plats tout préparés qu’il leur suffira de consommer en pianotant au clavier.

Il faut leur rappeler l’objectif de ce petit moment de réflexion et d’échanges oraux préalables qui ne leur est pas familier et qui nous semble capital.

Pourquoi se priver de cet outil, le cerveau, qui risque de se rouiller pour non-utilisation ? Vient-on à l’école une main dans la poche sous prétexte qu’on écrit d’une seule main ?
Réfléchir ? Raisonner ? Quels drôles de mots !!!

Après mon petit monologue, plus ou moins entendu, Christian reprend son questionnement

  • sur les deux effets du soleil dans notre vie quotidienne, luminosité et chaleur,
  • sur les outils scientifiques dont nous disposons pour les mesurer,
  • et sur les outils informatiques qui permettent de stocker, d’analyser et de partager les informations collectées.

LE THERMOMÈTRE ET LE TABLEAU À DOUBLE ENTRÉE

Un thermomètre a été déposé en extérieur derrière la vitre, au nord, pour lire la température toutes les dix minutes. Au lieu de faire un tableau manuscrit sur papier, nous allons noter ces informations avec le tableur de Libre Office, Calc.
Christian annonce ensuite ce qu’il faut saisir dans différentes cellules — qu’ils identifient sans difficulté, vive la bataille navale !

  • A1 : HEURE
  • B1 : TEMPÉRATURE
  • A2 : 9:35
  • A3 : 9:45

D’eux-mêmes, ils complètent la valeur des cellules avec les deux premiers relevés de température .

  • B2 : 10
  • B3 : 10

— Quand on travaille avec un tableur, on essaie de limiter les moments de saisie qui sont source d’erreur.
Si vous sélectionnez A2 et A3 (clic sur cellule A2, clic enfoncé glisser sur cellule A3), voyez-vous un petit carré dans l’angle inférieur droit ? Cela signifie que vous avez donné au programme suffisamment d’informations pour qu’il continue la liste seul : c’est du calcul mathématique automatique.

— Même manipulation en "tirant un cran de plus".

Quelques erreurs nous permettent de leur demander d’analyser ce que le programme a compris, par exemple en "répétant" la valeur d’une cellule (sélectionnée) au lieu d’effectuer une addition de deux cellules (sélectionnées).


Les relevés de température toutes les dix minutes maintiennent la pression et l’intérêt.
Ils vérifient également l’"état du monde" sur l’outil de calendrier et de cartographie disponible.

CURIOSPHÈRE-TV

Seconde étape, Christian leur présente les exercices interactifs qu’ils vont faire à l’ordinateur par deux ou trois, et insiste sur le verbe "occulter"



RACONTE-MOI L’ÉCLIPSE EN CINQ /chiffres/ NOMBRES

pendant qu’un groupe ira s’enregistrer sur les cinq images diffusées par europe1

Projet de mixage avec L’ÉCLIPSE DE KOLIZEI en s’appuyant sur le tutoriel d’Audacity

Christian leur présente également comment il sera possible de suivre l’éclipse avec un miroir qui permet de capter un rayon et de projeter son image, inversée, sur le mur nu de la classe : c’est le reflet.

Malheureusement la couverture nuageuse empêchera toute observation sauf l’espace d’un très court moment. Mais les enfants sont tellement excités de vivre ce moment historique qu’il n’y a pas de place pour la déception.

D’autant que Christian a animé un jeu de mimes à trois : soleil, lune, terre qui a eu beaucoup de succès pour le second groupe, pendant que je continuais les enregistrements avec raconte-moi.


- Le soleil placé au fond du couloir croit avoir le beau rôle, en fait il n’a rien à faire, si ce n’est d’être le soleil... ce qui n’est pas si mince tout compte fait et je lui ai rajouté une tâche très importante : c’est lui qui décide s’il y a ou non éclipse.
- la lune tourne autour de la terre en 27 jours, on néglige qu’elle tourne aussi sur elle même.
- la terre tourne sur elle-même en 24 heures donc ? fois plus vite que la lune.

  • On essaie avec ces calculs approchés de régler les deux vitesses.
  • Le soleil peut annoncer éclipse si le visage de la terre et la lune sont dans son alignement.
  • On pourrait faire une terre avec plusieurs observateurs (quatre) qui tourneraient ensemble et l’on aurait ainsi quatre fois plus de chances d’avoir des éclipses.
  • c’est le réglage des vitesses qui est intéressant.
Comparaison de la taille de la terre et de la lune, par Silverspoon. Source

Pour aller ailleurs et plus loin

L’équipe d’AbulÉdu-fr a proposé sur Babytwit :

La lune et sa mère d’Ésope, traduction als33
  • de filmer l’éclipse de l’extérieur et de partager une photo toutes les deux minutes sur le réseau : bilan ici
essai de montage avec Openshot video editor grâce aux tutoriels de F.A.
  • de mutualiser les outils numériques
  • de mettre à disposition les bandes-sons de "Chuchotis de l’espace" et de "Vents lunaires" créés par une classe de CM en Bretagne ; voici un extrait de "Satellite affolé" :
  • d’alimenter la base d’abulédu-data en images et en textes :

...

Dépôt d’une invention à l’INPI, le solarscope par JeanGay : The instrument consists of a cardboard housing mounted adjustably on a base (3), fitted with an achromatic object lens with a diameter of 2 - 5 cm and a focal length of 30 - 50 cm. The housing contains a concave or convex mirror of short focal length to project an image of the sun onto the back of a diffusing screen (1), the lens being mounted in a tube (7) and hand-made polished mineral glass or moulded organic glass with Fresnel zones.

L’appareil se compose d’un boîtier en carton monté de manière réglable sur une base (3), muni d’une lentille d’objectif achromatique avec un diamètre de 2-5 cm et une longueur focale de 30 à 50 cm.
Le boîtier contient un miroir concave ou convexe de courte distance focale pour projeter une image du Soleil sur l’arrière d’un écran diffusant (1), la lentille étant montée dans un tube (7) avec un verre minéral poli à la main ou un verre organique moulé à zones de Fresnel. (traduction à vérifier).

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS