dimanche, 19 novembre 2017|
 

Comment réduire une photo avec Gimp, cure d’amaigrissement gratis

Aux abonnés des listes qui se font "rejeter" alors qu’ils ne demandent qu’à partager leurs clichés...

Avertissement
La fracture numérique, Digital Divide comme ils disent outre-atlantique, envisage surtout l’équipement informatique, mais parle peu de culture informatique.
Si vous achetez un livre dans un domaine nouveau, vous savez que vous allez avoir des difficultés mais, comme vous savez lire, ce seront des difficultés surmontables.
Si vous achetez ou téléchargez un logiciel, et que vous êtes autodidacte en informatique, la plus petite manipulation va se transformer en course d’obstacle.

Entourée d’informaticiens, avec un bagage minimum en informatique (le CNAM il y a 20 ans), je collectionne les déboires dûs à mon inculture informatique :

  • j’ai cherché pendant des heures la serrure où faire tourner ma clef USB,
  • j’ai mis des mois à trouver un lien entre la souris et le CHAT,
  • etc...

Alors dès qu’un automatisme péniblement acquis me permet enfin de jouer dans la cour des grands, j’en fais profiter mes compagnons d’infortune, d’où cet article, dédié à la patience de mon entourage familial et para-professionnel.

Stocker ses photos numériques,
puis les faire partager à un groupe
demande un petit peu de technique
et surtout beaucoup de vocabulaire

En voici quelques bribes, qui vont vous faire entrer dans la catégorie des infographistes débutants, grâce au logiciel de retouche d’image libre The Gimp.

Et d’ici peu, en internaute averti, vous irez directement aux manuels en ligne mis à la disposition de la communauté, sans chercher un dictionnaire (en ligne) à chaque mot.

Un peu de vocabulaire pour commencer

- GIMP, porte bien son nom, puisque c’est l’acronyme de l’international GNU Image Manipulation Program,
- un acronyme, comme tout le monde le sait, (merci Wikipedia) étant un mot formé d’initiales ou de syllabes de plusieurs mots et si vous n’avez appris qu’homonymes / synonymes c’est que vous êtes allés à la même école que moi,
- et pour continuer dans le pédantisme, vous venez probablement de rater l’occasion d’ouvrir un hyper-lien et d’échapper à la suite de cet article.

En route

Retoucher : AVEC QUOI ?


- Soit vous bénéficiez, dans votre barre de menus d’une icone souriante qui n’attend que l’ordre de votre souris : 1 clic

- soit vous "téléchargez" le logiciel à partir d’une des "Applications/Images/Éditeur d’images GIMP" de votre "bureau", 3 manoeuvres au lieu d’une : clic-clic-clic

- Dans les deux cas, pendant quelques secondes, une image de crayons taillés vous tient compagnie et vous fait croire qu’un environnement familier vous attend, il n’en est rien ;
- une "fenêtre" de commandes de ce type s’affiche.

Une boite à outils bien fournie

Retoucher QUOI ?

- Pour se servir de ces outils, il faut d’abord aller chercher l’image qui risque de poser problèmes à vos colistiers, ou susciter l’ire de votre webmaster.

OUVRIR

- Ouvrir une image... que vous avez transférée depuis votre appareil numérique puis

  • soigneusement rangée dans un répertoire (le tiroir de votre armoire virtuelle)
  • sous un nom de fichier (une des chemises empilées dans ce tiroir)
  • avec une extension .jpg de préférence, (le nom sur l’étiquette ou la couleur de la chemise selon votre mode de classement)
... UNE IMAGE

- ...donc l’ouvrir

  • première colonne : son nom ou son numéro suivi de son extension
  • deuxième colonne : la date à laquelle elle a été chargée ou modifiée
  • troisième colonne : un aperçu avec son nom et son poids. Nous y voilà, c’est ce poids qui risque de poser problème.

- Dans notre cas

  • identité : 4553.jpg
  • dernière modification : 03.11.2006
  • aperçu : image de coucher de soleil, 218 ko

- Et c’est reparti pour une leçon de vocabulaire.

  • k pour kilo, pas de pb
  • o pour ?
    Et vous revoyez, comme un cauchemar en boucle, ce sympathique message de votre sympathique webmaster :
    "Sur ---, il vous est conseillé de ne pas envoyer de messages de plus de 200 ko.
    Yahoo ! refuse systématiquement les messages qui dépassent 1 Mo (soit 1000 ko).
    Vous pouvez réduire les photos brutes sortant de votre appareil au moyen de n’importe quel logiciel de retouche...
    Suivent quatre lignes en langue-geek...
    J’obtiens alors des images qui ne dépassent pas 100 ko
    et que je peux envoyer sur --- sans craindre la colère des modérateurs."

Bon, de toute manière 218 ko c’est supérieur à 200 ko, quelle que soit la signification de ko dirait Mr La Pallice, il va falloir donc que ces quatre lignes sybillines en langue-geek se transforment en une baguette magique, capable de métamorphoser des photos "brutes" en photos "bien élevées",

au travail !

si l’on ne veut pas que ko se transforme en KO.

- ko = kilo-octet ; vous pensez être en territoire connu, sauvé par votre culture

  • kilo = 1000 fois plus
  • octet, c’est comme octave = huit fois qqch, en effet 8 bits, et ça s’écrit sous la forme : 01011010, alors là, soit des reminiscences de culture informatique sur le langage binaire refont surface et nous continuons,
  • soit je vous épargne la suite, que vous pouvez trouver sur n’importe quel dictionnaire en ligne
  • et l’on passe à l’étape suivante, en faisant l’impasse de ko.

Retoucher, COMMENT ?

Chez l’esthéticienne

- Savez-vous passer de l’aperçu à l’image elle-même ? Bien sûr, "Ouvrir" clic
- La baguette magique, celle qui ouvre bien des portes, c’est le CLIC-DROIT de votre souris,
- et voici UN puis DEUX menus déroulants dont vous découvrez avec délices, ou effroi, toutes les potentialités ;
- accrochez-vous, c’est la fin, et "descendez" jusqu’à Echelle et taille de l’image.

ECHELLE et TAILLE de l’IMAGE

Si les pixels ne vous parlent pas plus que le langage binaire, revenez aux millimètres :

passage des pixels aux millimètres

Largeur et hauteur affichent, automatiquement, pas besoin de machine à calculer, des mesures qui vont enfin vous "parler".

Une image de 508 mm de large
508 mm = environ 51 cm, n’est-ce pas ?

Retoucher, POURQUOI ?

Alors là peut-être le bon sens va-t-il enfin trouver un créneau.

Serait-il envisageable, dans le monde de l’écrit où règne le format A4 (vous savez ? 21/29.7) de coller une photo de 51cm de large ?

Même en double page, ça ne rentrerait pas,

et bien disons que nous allons essayer de "faire rentrer" notre image dans un album-photo que nos amis pourraient feuilleter, sans qu’elle déborde de partout.

Dans un premier temps, soyons discret et choisissons de remplir la moitié d’une page A4, soit 10,5cm ou 105mm.

- Le curseur clignote patiemment à côté de "Largeur", il attend vos ordres, effacez-tout :

Largeur à 0

- Inscrivez la largeur de votre choix, 105 (ou plus, ou moins, selon l’espace que vous comptez occuper)

Largeur 105 mm

- Cliquez sur "Échelle"

  • et le calcul de la hauteur se fait automatiquement,
  • ainsi que les traductions en pixels,
  • ainsi que l’affichage de l’image "réduite".

- Enregistrez votre nouvelle image en modifiant son nom, sinon la photo d’origine sera perdue.
Pour ma part, je signale sa taille par un préfixe r-.

l’image réduite r4553.jpg

- Essayez d’envoyer votre travail à un colistier patient jusqu’à ce que vous ayez trouvé en mm la largeur qui vous donnera satisfaction.

C’est ce tâtonnement qui vous permettra de vous approprier l’outil.

Et si vous avez encore l’envie d’apprendre...

La prochaine fois, je vous propose "comment retailler l’image" pour en enlever tous ces cables disgracieux.

LE CUTTER qui sert à "découper ou redimensionner une image"

- Pour en savoir plus long sur mes interminables débuts sur Gimp :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS