samedi, 18 novembre 2017|
 

Bataclam et décibels

A l’occasion d’une soirée trop bruyante après la fête de l’école, un peu de recherche de documents pour mes élèves (qui avaient découvert avec enthousiasme que leurs cris et chants résonnaient mieux la nuit que le jour) sur le bruit nocturne et l’acoustique.

Et j’ai découvert que le "bataclam" n’était pas un mot patois remonté de mon enfance mais le titre d’une opérette d’Offenbach Ba-ta-clan sur un livret de Ludovic Halévy, de 1855...

- “Bruit et stress, fonction du droit” sur le site du Réseau Intelligence de la Complexité

- le pavé sur "nuisances sonores : textes officiels"

- projets et enquêtes de jeunes (3 tranches d’âge : enfants / ados / jeunes)

- livret pédagogique de l’exposition de l’ADEME "les décibels à l’appel

- exposé illustré de deux enfants sur l’oreille

- une image de l’échelle du bruit

- acoustique et musique, bibliographie et sitographie

Petite histoire de l’acoustique : Bruits, sons et musique (Coll. d’acoustique) de Pierre LIÉNARD (11-2001), un livre à siroter avec délectation.

Résumé de l’auteur et notice
Parmi toutes les sciences, techniques, découvertes et inventions, l’acoustique est l’une de celles qui ont laissé le moins de traces. Le son est un élément fugitif qui s’évanouit dès que l’on cesse de le produire, un écho ou la réverbération d’une salle vide ne lui donnent qu’un sursis de quelques secondes au plus. La nature du son et sa propagation dans l’air étaient déjà entrevues par Platon, qui définit le son comme une onde qui agite les molécules, jusqu’à ce qu’elles frappent notre tympan et parvienne jusqu’à l’âme (Timée).
Les écrits, les traditions orales, les restes de monuments ou de sites, permettent de retrouver des connaissances ou des conceptions acoustiques à diverses époques, même les plus reculées.
Des instruments de musique, retrouvés dans des fouilles, dessinés sur des parois ou perpétués d’âge en âge par plusieurs civilisations, donnent également des informations sur l’art des diverses époques.
Enfin, des événements extraordinaires (Jéricho) ont tellement frappé les esprits que le souvenir en est conservé.

L’acoustique actuelle n’est pas qu’un problème de bruit et d’environnement. L’accroissement des connaissances dans tous les domaines, et surtout les échanges entre diverses disciplines (mécanique, aérodynamique, électromagnétisme, optique...) ont ouvert des champs immenses d’investigation.
Mais pendant des millénaires, la bibliographie s’est réduite à quelques lignes.
Puis brusquement, après Descartes et Mersenne, la croissance exponentielle des moyens et connaissances nous submerge tellement qu’il faut étudier en permanence pour se tenir à jour, dans des domaines de plus en plus étroits de spécialités. Il nous a semblé intéressant de rechercher d’une part, les manifestations de connaissances, hypothèses ou intuitions acoustiques et de leurs applications, que l’on peut retrouver dans les textes et les monuments, et d’autre part, ce que l’imagination humaine a pu produire pour expliquer ou inventer des faits sensationnels que nous recherchons à démythifier, pour nous amuser de la naïveté de nos ancêtres et parfois nous émerveiller de leur habileté. Cette recherche n’a rien d’exhaustif, mais, par curiosité, nous avons noté, lors de nos carrières d’acousticiens, ce qui nous a semblé apporter quelques lumières sur l’évolution de la pensée humaine et de l’habilité de l’homme en ce domaine. On a découvert parfois que des théories modernes étaient déjà contenues en germe dans des travaux vieux d’un siècle ou plus (ou même de plusieurs millénaires) et que ces applications actuelles ne faisaient que reprendre, avec une base mieux connue et calculée, des réalisations conduites autrefois simplement par l’intuition et l’expérience.
Nous n’avons pas cherché à réécrire une histoire de la musique : il existe dans ce domaine un grand nombre d’ouvrages auxquels on se référera. Nous n’en ferons que des rappels qui peuvent intéresser le physicien. La musique, avec ses notations conventionnelles qui sont une forme cachée d’enregistrement, avec les lieux édifiés pour elle et avec les descriptions et règles qu’elle a laissées, fournit toujours les éléments les plus anciens de l’histoire de l’acoustique.
Enfin, cet ouvrage est loin d’être complet et ne veut pas être une histoire encyclopédique de l’acoustique. Le but n’est pas de développer une histoire (philosophical history) du son, mais de rappeler ce qui semble être les principaux événements dans les progrès de la science des sons , c’est une histoire anecdotique avec références aux sources d’information.

Sommaire

- Introduction : de Jéricho au bang sonique.
- La nuit des temps et des sons.
- Bible et préhistoire.
- Rois mages, mandarins et pharaons.
- L’acoustique dans les civilisations antiques.
- Qu’est-ce que le son ? Élaboration des théories de l’acoustique. - - Les savants du XIXe siècle et les premiers cours d’acoustique.
- Les sons en conserve : enregistrement et reproduction sonore.
- De Pythagore à l’ordinateur : notes, gammes et instruments musicaux, vus par le physicien.
- Salons, théâtres et amphithéâtres : l’acoustique des lieux d’écoute.
- La musique adoucit les mœurs. Psychoacoustique et musicothérapie.
- De bouche à oreille : phonation, audition, communication vocale.
- Tambours et trompettes, cors, sifflets, sirènes et cornes de brume, voix et chants : la signalisation acoustique.
- Ces sons que l’on n’entend pas : ultrasons, infrasons.
- Les carpes sont bavardes et les crevettes jouent des castagnettes : acoustique animale.
- Le bruit des armes : acoustique et défense du territoire.
- Environnement et paysages sonores : bruits utiles, agréables ou nuisibles ?
- Démons et sorcières, fées et magiciens : l’acoustique dans les contes et légendes.
- Les cloches : voix divines, angéliques ou démoniaques ?
- Épilogue : la sagesse des nations. Dictons et proverbes.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS