samedi, 18 novembre 2017|
 

Au pays des fables de La Fontaine

Je chante les héros dont ÉSOPE est le père,
Troupe de qui l’histoire, encore que mensongère,
Contient des vérités qui servent de leçons.
Je me sers d’animaux pour instruire les hommes
Tout parle en mon ouvrage, et même les poissons.
Ce qu’ils disent s’adresse à tous tant que nous sommes.
Je me sers d’animaux pour instruire les hommes.

Canne à pommeau argenté à la main,
perruque de juge anglais sur le crane,

Venu du fond des siècles...

La musique de LULLI orchestre un ballet en noir et blanc pendant chaque changement de décor à lumière tamisée, où les accessoires s’installent.

Les "personnages" utilisent l’américain ou l’italien pour établir une connivence avec leurs jeunes spectateurs.

Le pistolero texan au chapeau d’acier et sa future victime

Des moments de pure poésie

lorsque le moucheron qui a mis le lion KO dans un ring, après un match de boxe de bruitages, se trouve englué dans une toile d’araignée projetée sur grand écran ;

Petit échevau et grande toile

et surtout la japonisation exquise du chêne et du roseau.

théâtre de l’étreinte

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS