samedi, 18 novembre 2017|
 

Apprendre à parler en classe

Philippe PATRAULT, Apprendre à parler, le pouvoir des médiations, la rencontre des autres, 2001

Ce livret d’une vingtaine de pages analyse le rôle et le sens des lieux de parole à l’école à partir de deux éclairages :
- la crise de l’autorité,
- les faits de violence ou d’incivilité : enseignement / éducation.

Voici quelques extraits pour vous donner envie de le lire in extenso.

Comme dans tous les lieux de pouvoir, la fonction d’enseignant ne suffit plus à obtenir l’obéissance des enfants, le respect des parents et l’estime du corps social ; on attend de lui des gages de compétence et c’est l’autorité personnelle de l’enseignant qui devient le fondement (fragile) de l’autorité fonctionnelle !

Quelle place pour la parole ? une école qui va mal, une classe qui va mal, c’est une école, une classe dans laquelle on n’a pas pris le temps et le soin de construire un langage commun.

Il faut apprendre à différer, à mettre à distance :
- on peut en parler,
- on a appris à en parler,
- il y a un temps et des lieux pour le faire.

Mais les usages sociaux de la parole sont très inégaux,

La classe est un espace de communication ET d’expression de soi : vivre ensemble et donc pouvoir travailler ensemble. La question de la parole touche toute l’organisation de la classe : quelle place accorder au sujet, à ce qu’il dit ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS