mercredi, 15 novembre 2017|
 

Abécédaire à croquer en CP (ASH)

Séance de lecture d’album avec un petit groupe d’élèves ayant du mal à entrer dans la combinatoire.

J’ai choisi un livre qu’on venait de m’offrir en souvenir (cher) de l’an dernier en maternelle ; et cela m’a donné l’idée de continuer en ASH le travail hebdomadaire à partir des albums que j’avais lancé avec « mon » assistante-maternelle à destination des enfants de PS et MS : pour se charger de sens et de saveurs, le livre peut acquérir grâce à l’école une dimension multi-culturelle , alors pourquoi ne pas continuer en élémentaire ?

Il s’agit de « l’abécédaire à croquer », dont les illustrations sont bien adaptées aux enfants de 3 à 7 ans, assez riches et fouillées pour lancer de nombreux aller-retours de l’ensemble aux détails. (auteur Agnès de Lestrade, ill. Dankerleroux, ed. Milan jeunesse, 2008)

Mon objectif ? avoir dans la classe, en référence, des albums liés à la découverte de la graphie complexe et arbitraire d’un son non intégré dans l’alphabet.

Le livre s’y prête doublement, en interne, puisque chaque double page annonce en capitales d’imprimerie un mot, pouvant servir de support à un jeu de mots-étiquettes, dans l’ordre alphabétique. Et ce potentiel de complexité m’a tentée,

Pour la première séance, j’ai commencé avec les trois premières lettres de l’alphabet (les mots AMIS, BOIS, CACHE-CACHE), et comme mot-référent pour le livre et le son [ou], LOUPS naturellement.

Au début de la séance,

pour mettre les enfants en appétit, je les ai fait jouer avec l’ascenseur des sons, un dérivé du compteur mathématique : le son vocalique [ou] est fixe au milieu d’une feuille de couleur, tandis qu’une bande étroite verticale banche coulissant à gauche comporte une série de consonnes ; l’affichage mobile déclenche la recherche interactive de combinaisons. Ils fabriqueront par la suite leurs propres ascenseurs.

Le jeu de l’ascenseur FOU

Quand j’ai présenté le livre,

j’ai pris le temps de leur faire comprendre mon objectif en trouvant eux-mêmes le mot-référent (mais une demi-heure plus tard, qu’en reste-t-il ?) à partir de la lecture des couvertures : les loups qui croquent les lettres ont beaucoup de succès.

- J’ai "donné à lire" les images en laissant fuser les remarques et guidant le moins possible les hypothèses. D’eux-mêmes ils ont commencé à chercher "papa" "loup" dans le texte, ou essayé de trouver la chanson induite par les notes de musique.

- J’ai ensuite lu le texte (lecture théâtralisée, n’est-ce pas !) en leur donnant le temps de repérer certains mots, et de s’aider.

Je leur propose d’aller chercher les lettres dans l’alphabet magnétique pour reconstituer un mot de leur choix.

- Ensuite je leur demande d’associer un des trois mots-étiquettes (AMIS - BOIS - CACHE-CACHE) que je leur donne, à trois des cinq dessins ci-dessous : il s’agit de tous petits détails, ils n’ont pas le modèle sous les yeux. Ils doivent reconstituer l’image qu’ils ont mémorisée de chacune des cinq illustrations, afin de chasser les intrus.

Pour ceux qui ont fini, chercher à écrire avec les lettres magnétiques deux mots qu’ils connaîssent pour les images restantes : LOUP et PAPA.

- Et pour terminer, je leur donne cette feuille, je relis l’histoire "brute", ils essaient de repérer les mots en Noir/Blanc dans la colonne de gauche.
Ils peuvent l’emporter ou la garder en classe d’aide.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Calestampar.org
CalHebdo 15 letra d’informacion aus parents e amics de la calandreta bogesa 11/02/.2002 "un còp èra, un gatòt regent qu’essajava d’apréner a dìder MIAO a sons mainats, shens s’i escader. E sabetz perque ? èra dens una escòla de murguetas !" per lo Eric Astie, au darrèr CA de l’escòla ! la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS